5455 avenue de gaspé, suite 300, Montréal, Québec, H2T 3B3
T 514.273.9277 F 514.273.7447

CONCOURS D'ARCHITECTURE

Bibliothèque Saul-Bellow de Lachine (lauréat) - 2011

CMA

L’immeuble existant, abritant l’actuelle bibliothèque Saul-Bellow, demeure généralement assimilable dans sa manière au courant d’architecture brutaliste en vogue à l’époque pour les édifices civiques d’importance. Les caractéristiques typiques de ce moment somme toute assez court de l’architecture moderne tardive, demeurent ici reconnaissables tant par le positionnement du bâtiment sur le terrain et son rapport au paysage que par son architecture et l’utilisation de certaines matières riches et denses. Une époque, en définitive, remplie d’idéaux et de bonnes intentions.

À l’aube de ce nouveau millénaire, certains paradigmes socio-économiques ont pourtant changé rapidement et les qualités architecturales recherchées à l’époque, telles la monumentalité, la lourdeur, l’introversion et le rapport dialectique entre objet architectural et paysage, nous apparaissent aujourd’hui plutôt désuètes et ne semblent plus refléter l’esprit et les préoccupations de notre temps. Dans l’univers de la mondialisation, de la prolifération des médias sociaux, du lancement il y a peu de temps du livre numérique ainsi que dans le contexte des problématiques financières actuelles vécues par les médias imprimés, la question des espaces culturels abritant des bibliothèques conçues pour le 21ème siècle se doit d’être posée en rapport avec ces nouvelles réalités.

À ces nouvelles réalités, nous sommes tentés d’attribuer certaines qualités architecturales comme le mouvement, la légèreté, l’ouverture ainsi qu’une nécessité de mettre en oeuvre des espaces donnant lieu à des expériences plurielles, multiples. L’immense réservoir de livres aux salles de lecture impressionnantes semble avoir été remplacé par un carrefour, une sorte de plateforme, une bande passante, bref, un lieu où les idées se mêlent, s’entrechoquent et repartent dans de nouvelles directions. La mise en place de luminosités naturelles diverses, la configuration d’espaces aux dimensions et aux niveaux de transparence variés ainsi que l’utilisation de matières réfléchissantes et absorbantes participeront à la création d’une expérience plurielle des espaces de la bibliothèque. En mouvement dans l’espace reconfiguré de manière plus verticale et plus fluide, le visiteur pourra faire l’expérience de lieux parfois intimes, parfois imposants, parfois en relation directe avec le paysage, non plus de manière dialectique, mais de manière immersive (en particulier avec de nouvelles configurations topographiques en lien avec le parcours de celui-ci). L’enveloppe de l’édifice, tentera quant à elle d’innover par rapport aux enveloppes traditionnelles en étant plus performante tout en tentant de récupérer dans son enceinte une partie de l’enveloppe de l’ancien édifice, conservant par la même occasion une certaine mémoire du lieu.

CMA CMA CMA CMA CMA CMA CMA CMA CMA CMA CMA CMA